À propos

Les Editions de la Belle Alliance…
 l’histoire d’une amitié autour d’une passion commune pour l’histoire napoléonienne.

Les éditions de La Belle Alliance sont nées en 1998 de ma rencontre avec
Patrice Courcelle, illustrateur de talent, bien connu pour ses collaborations avec les éditions Osprey, les revues Soldats Napoléoniens et Tradition, etc…, et avec
Bernard Coppens, également illustrateur, et éditeur de la Patience.

Nous souhaitions tous les trois travailler sur une approche de la bataille de Waterloo qui soit plus fouillée et surtout plus critique et plus analytique que ce qui existait jusque-là.

L’idée nous est alors venue d’une série de livres détaillant les différentes phases de la bataille.

Dans chaque livre seraient traités :

  • l’histoire du lieu des combats (souvent un bâtiment et ses alentours) ;
  • les uniformes des troupes en présence ;
  • leur ordre de bataille ;
  • et l’histoire détaillée de la phase de combat concernée.

Le nom d’« éditions de la Belle Alliance », retenu pour ce projet, vient de ce que je suis propriétaire de l’ancienne grange de cette ferme historique et que je souhaitais redorer, si j’ose dire, son blason terni par la destination qui est actuellement donnée au corps de logis.

Dès la publication du premier carnet de la campagne de 1815, traitant des combats d’Hougoumont, le succès a été au rendez-vous. Les passionnés de la bataille se réjouissant de trouver dans nos publications une approche nouvelle, questionnant les clichés habituels et relativisant les certitudes.

Lorsque la collaboration avec Bernard s’est terminée (mais peut-être n’est-elle que suspendue), Jean-Jacques et Paul sont entrés dans l’équipe et se sont chargés des textes uniformologiques, Patrice illustrant l’ensemble de ceux-ci. Quant à moi, j’ai repris l’historique des combats en donnant un maximum de témoignages de combattants.

Jean-Jacques Pattyn est bien connu dans le monde des associations napoléoniennes, comme administrateur de plusieurs de celles-ci, auteur d’articles ou conférencier. Il est, entre autres, secrétaire général de la Société Royale Belge d’Etudes Napoléoniennes et de la Société Royale des Amis du Musée de l’Armée.

Paul Meganck a une prédilection pour les unités suisses de l’époque napoléonienne. Il a été, notamment, rédacteur en chef du magazine de la société La Figurine et écrit régulièrement pour la revue Soldats Napoléoniens.

Aux carnets de la campagne de 1815 sont venus s’ajouter :

  • la série uniformologique des planches de la Belle Alliance ;
  • une suite d’ouvrages sur les frères de Stuers au service de l’Empereur, avec la collaboration de Ronald Pawly, auteur de nombreuses publications chez Osprey et rédacteur en chef de Soldats Napoléoniens ;
  • des pochettes réalisées par Patrice Courcelle, dont chacune constitue un complément à un carnet ;
  • une collection sur l’histoire du champ de bataille ;
  • et d’autres ouvrages encore, comme Walcheren 1809.

Enfin, je signalerai que les dessins de Patrice font également l’objet d’une édition sous forme de cartes postales.

Par ailleurs, nous avons encore de nombreux projets tant concernant l’histoire napoléonienne que l’histoire militaire belge.

Jean-Philippe Tondeur